Chose à savoir lors de l'inspection d'un condo

  • Article par Johanne Taillon
  • 16 Septembre 2020
post-thumb

Vous êtes acheteurs et vous avez finalement trouvé le condo de vos rêves. Vous êtes excités, vous avez déterminé le prix à offrir et votre courtier va bientôt aller présenter votre promesse d’achat. Dans le document, on vous demande de choisir entre l’inspection de la partie privative et l’ensemble de la propriété. Il ne faut pas prendre cette décision à la légère parce que les conséquences pourraient être très importantes. Il est évident que si vous choisissez l’ensemble de la propriété, les frais seront plus élevés. Si vous choisissez la partie privative seulement les coûts seront approximativement entre 400$ et 500$ + taxes et si vous choisissez l’inspection complète c’est à dire partie privative et aires communes, les coûts sont approximativement le double.

Dans quelles circonstances devriez-vous choisir l'option inspection complète?

Selon moi, lorsque vous achetez un condo dans un bâtiment de 8 logements et moins, il faudrait envisager ce type d’inspection.

Pourquoi ?

Parce que le montant accumulé dans le fond de prévoyance est habituellement faible et que ce sont les propriétaires des condos qui gèrent les finances de la copropriété. Souvent, il n’y a aucun programme d’entretien pour la bâtisse. On réagit lorsque les problèmes surgissent ou on demande alors des cotisations spéciales.

Prenons l’exemple d’un condo situé dans les secteurs plus vieux de Montréal comme le Plateau, Rosemont, Villeray, Outremont, Hochelaga.

Il s’agit souvent de propriétés construitent entre 1880 et 1950.

Pour éviter les mauvaises surprises, votre inspecteur devrait vérifier :

La toiture et la cheminée s’il y a lieu. Il y a fréquemment des fils électriques sur les toitures. Il vérifiera les connexions et les supports. Il regardera les signes d’usure de la toiture et il pourra alors estimer l’espérance de vie de celle-ci. Il suggèrera peut-être un entretien immédiat pour éviter d’éventuels problèmes d’infiltration d’eau. Il vérifiera l’état des parois de la cheminée (joints de mortier, chapeau, briques, étanchéité à la base, conformité). Il est important de savoir qu’il y a fréquemment des infiltrations d’eau provenant des parois de la cheminée.

Les murs de briques autour de la propriété. Il pourra vérifier la qualité des joints de mortier, la présence de briques écaillées, de bombements ou décollements.

La sécurité et l’état des balcons et escaliers.

Les fondations. Parois extérieures et intérieures.

Il devra avoir accès au sous-sol, à la cave de service ou au vide sanitaire. À noter que si vous achetez un condo au 2ème ou 3ème étage, le courtier inscripteur devra prendre les mesures nécessaires pour que l’inspecteur puisse avoir accès à ces espaces. Il pourra ainsi vérifier l’état des murs de fondation intérieurs et voir si le béton est de bonne qualité. Il pourra également voir s’il y a un problème de drainage, d’humidité et de champignons. Il pourra vérifier l’état de la charpente de bois (solives et poutres).

Donc pour résumé, lorsqu’une propriété est âgée et qu’il y a peu de condos, il est fortement suggéré de faire une inspection complète parce que les plus grosses dépenses de la copropriété seront reliées à la fondation, les murs de briques, les balcons, la toiture et la structure. En effectuant ce type d’inspection, vous diminuez les risques reliés aux mauvaises surprises et aux cotisations spéciales après l’achat.

ARTICLES RÉCENTS
post-thumb
  • Article par Johanne
  • 27 Mai 2020
Vendre Avec Ou Sans Courtier
post-thumb
  • Article par Johanne
  • 20 Mai 2020
Mon Histoire